Les hommes en noirs ont eu l’attention qu’ils méritaient lors des classes hivernales de l’UEFA qui se sont déroulées à Rome.

Si les joueurs sont sous les feux des projecteurs en UEFA Champions League et en UEFA Europa League, il ne faut pas pour autant oublier qu’une troisième équipe les accompagne à chaque match : celle des arbitres. Composée d’un arbitre central, de deux juges de ligne, d’un officiel et de deux assistants supplémentaires placés derrière chaque ligne de but, cette petite équipe donne également le meilleur d’elle-même pour assurer une performance de qualité.

Cette semaine, les meilleures arbitres européens ont eu l’occasion de prouver leurs compétences lors des classes hivernales alors qu’ils se préparent à reprendre du service dans les principales compétitions de club et lors de rencontres internationales. Rome a été le terrain de séances intensives qui accueillaient aussi bien les arbitres d’élite que les nouveaux appelés sur la liste internationale de la FIFA. Par ailleurs, une étape importante a été franchie puisque, pour la première fois, les meilleures femmes arbitres d’Europe – dont certaines officieront durant l’UEFA EURO 2013 en juillet – ont été conviées.

Autant de bonnes raisons donc, de désigner l’élite des arbitres européens comme Équipe de la semaine.

Les hommes et femmes en noir donnent leur maximum dans leur travail et à l’entraînement. Afin d’y parvenir, ils sont aidés par le Comité des arbitres de l’UEFA, composé d’anciens arbitres internationaux dont la plupart ont exercé lors des plus grands matches à l’échelle planétaire, et par une équipe de préparateurs physique dirigée par le Belge Werner Helsen, expert en la matière.

Les séances pratiques ont permis à la majorité des officiels de progresser en voyant s’entraîner derrière le but les arbitres assistants supplémentaires ; de quoi avoir un premier aperçu du système qui a été intégré aux Lois du Jeu l’été dernier et mis en place dans les compétitions européennes majeures.

Par ailleurs des groupes de discussion ont été organisés, ainsi que des séances d’analyses de matches joués en compétition UEFA. Les arbitres ont également passé des tests physiques, subi des examens médicaux et visuels.

En ce qui concerne les femmes, leur présence marque une étape historique. Cette initiative de l’UEFA, unanimement saluée, témoigne de la place qu’occupe l’arbitrage féminin au sein de l’instance européenne et reflète l’important développement du football féminin en général ces dernières années.

« Je pense que ça a été une expérience fantastique », confirme l’arbitre irlandaise Paula Brady à UEFA.com. « Le football féminin gagne de plus en plus en popularité et en reconnaissance et je pense qu’il est important que la qualité de l’arbitrage grandisse également. Ce genre de cours permet aux arbitrer de s’améliorer et de franchir des caps. »

« Le stage hivernale a été une super expérience », renchérit l’Espagnol Carlos Del Cerro Grande. « C’était la première fois que je m’y rendais et le fait d’être arbitre FIFA m’a permis de passer du temps avec mes collègues et d’en apprendre beaucoup sur l’arbitrage. C’était une super expérience. Rencontrer des arbitres d’autres pays est intéressant car cela permet d’avoir des points de vue différents. »

Une partie des cours qui se sont tenus dans la capitale italienne ont mis en avant le travail et la préparation effectués par les arbitres assistants qui jouent un rôle clé en aidant les arbitres centraux à prendre des décisions lors de situations litigieuses ou encore en observant les comportements des joueurs dans la surface de réparation. Les arbitres ont été invités à se placer derrière la ligne de but et à se prononcer sur des cas spécifiques en prenant des décisions rapides en situation de stress.

« Ce système peut aider l’arbitre à prendre la bonne décision », affirmait Del Cerro Grande. Quant à Brady, « C’est un bon moyen de progresser. J’ai eu l’occasion d’exercer en tant qu’arbitre assistant pour la FIFA mais là, c’était encore différent et c’est toujours intéressant d’apprendre ».

Source : Uefa.com

Partagez cet article
0

Le fil d’info de l’arbitrage